Espagne au Coeur

Castelnau-sur-l'Auvignon (Gers), 21 juin 2009 : hommage aux guérilleros espagnols

Le combat du 21 juin 1944 commémoré
Hier, le village de Castelnau-sur-l'Auvignon rendait hommage, comme chaque année, aux hommes tombés au combat en ce 21 juin 1944. Ce matin-là, une colonne allemande arrivée de Lectoure devait encercler le village. Grâce à l'intervention des guérilleros et du Corps Franc, le dépôt de munitions fut détruit et l'ennemi perdit beaucoup de soldats. Triste anniversaire, mais date souvenir qui fait l'objet, désormais, de commémoration dans le cadre du devoir de mémoire. Avec divers partenaires, dont l'ONAC, un panneau d'information historique relatant l'Histoire de Castelnau-sur-l'Auvignon a été inauguré, en présence des familles des combattants français, espagnols et italiens ; des personnalités civiles et militaires ; des écoliers, et de Jeanne Robert, l'institutrice ayant œuvré aux côtés d'un des fondateurs du Réseau Victoire, Rendier. Les touristes pourront, grâce au synopsis installé sur le site du péristyle, découvrir un pan d'histoire de cette commune décorée de la Croix de guerre. (...). Cathy Montaut (La Dépêche du Midi; 22 juin 2009)
Castelnau sur Auvignon
Trio à droite, de gauche à droite : Isidro GARCIA, l'un des survivants, blessé alors ; Tamara GUERRERO, fille de Tomas GUERRERO ORTEGA, dit "Camilo", chef alors de la 35e Brigade des Guérilleros du Gers (après s'être évadé du camp de concentration du Vernet d'Ariège) ; Fernando CORTADAS, l'un des survivants. Avec le drapeau républicain, contre l'un des piliers du monument : Marie GARCIA, fille de Isidro GARCIA. Sur le monument, deux plaques portent les noms de 15 guérilleros de la 35e Brigade des Guérilleros du Gers morts au combat, la plupart le 21 juin 44 à Castelnau sur Auvignon et le 20 juin 44 à Francescas.
Castelnau Auvignon
La dame qui porte le drapeau républicain, contre l'un des piliers du monument est Marie GARCIA, fille de Isidro GARCIA, l'un des survivants (blessé alors), présent à cette cérémonie. Sur le monument, 2 plaques portent les noms de 15 guérilleros de la 35e Brigade des Guérilleros du Gers morts au combat, la plupart le 21 juin 44 à Castelnau et la veille à Francescas.
A la tribune : Maria Jesus BONO, représentant la Généralité de Catalogne (saluons la Généralité : c'est la première fois que la Catalogne participe à cette cérémonie ; aucune autorité d'Espagne n'a jamais pris la parole ici depuis 65 ans)
Castelnau Auvignon
En noir, tête inclinée : Isidro GARCIA, l'un des survivants, blessé alors.
Juste à droite d'Isidro, chemise jaune : Fernando CORTADAS, un autre survivant.
Juste à gauche d'Isidro, écharpe rouge : Tamara GUERRERO, fille de Tomas GUERRERO ORTEGA, dit "Camilo", chef alors de la 35e Brigade des Guérilleros du Gers (après s'être évadé du camp de concentration du Vernet d'Ariège).
Au 1er  rang, entre le délégué militaire départemental et le préfet de l'Ariège : Maria Jesus BONO, représentant la Généralité de Catalogne.
Castelnau Auvignon
De gauche à droite : Isidro GARCIA, l'un des survivants (blessé alors) ; le délégué militaire départemental ; Maria Jesus BONO, représentant la Généralité de Catalogne (première fois représentée ici) ; le préfet du Gers ; le maire de la commune.
Castelnau Auvignon
De gauche à droite : le délégué militaire départemental ; Raymond Vall, maire de Fleurance, sénateur du Gers, fils de républicains espagnols ; Maria Jesus BONO, représentant la Généralité de Catalogne (première fois représentée ici) ;  le préfet du Gers ; le maire de la commune.
Castelnau 2009
Castelnau Auvignon
Tout à fait à droite, portant le drapeau républicain, près du monument : Maria, fille de Isidro GARCIA, l'un des survivants (blessé alors) présent à la cérémonie. A gauche, portant aussi un drapeau républicain, Santos JIMENEZ, fils d'un autre combattant de la 35e Brigade de Guérilleros du Gers.
Castelnau Auvignon 2009

Sur le monument, deux plaques portent les noms de 15 guérilleros de la 35e Brigade des Guérilleros du Gers morts au combat, la plupart le 21 juin 44 à Castelnau et le 20 juin 44 à Francescas.

Le fils du lieutenant Julián RAMIRO AMADON, présente une photo de son père, sous la plaque qui porte son nom.
Castelnau sur Auvignon
Vue générale de la cérémonie à Castelnau sur l'Auvignon (Gers)